Astate (At)

Du grec astatos, instable    

 

L'astate a été découvert par Emilio Gino Segrè, Dale R.Corson et K.R. Mackenzie (USA) en 1940. Étymologie du nom: vient du grec astatos signifiant instable. L'astate est un halogène, instable et radioactif.
 

Nombre Atomique

85

Conductibilité thermique

1,7 W m-1 K-1

Groupe

17

Rayon atomique

145 pm

Période

6

Configuration électronique

[Xe] 4f14 5d10 6s2 6p5

Année de découverte

1940

Électronégativité

2,2

Masse Atomique

[210]

Résistivité électrique (20 °C)

- μΩcm

Nombre d’oxydation

-1 +1 +5

État physique (20 °C)

Solide métallique

Densité (g dm-3)

-

Volume molaire (cm3 mol-1)

-

À l’état Naturel

 

Molécule courante

-

Propriétés thermiques

Point de fusion

302 °C

Enthalpie de fusion

23,8 kJ mol-1

Point d'ébullition

337 °C

Enthalpie d'évaporation

-

Température critique

787 °C

Chaleur d'atomisation

91 kJ mol-1

Énergie d' ionisation et abondance

Énergie de 1er ionisation

920 kJ mol-1

Abondance (air)

-

Énergie de 2ème ionisation

-

Abondance  (croûte terrestre)

-

Énergie de 3ème ionisation

-

Abondance (océans)

-

Potentiel(s) d'ionisation

-----------

 

Propriétés nucléaires

Isotope

Masse atomique

Abondance (%)

Masse volumique à 20 °C

210At

209,987131

*

-

 

 

 

 

 

Structure cristalline

 

-------

 

-

-

Composé chimique

Fluorure

-

Chlorure

-

Bromures

-

Iodure

-

Hydride

-

Oxydes

-

Sulfate

-

Sélénium

-

Tellure

-

Nitrate

-


Minerais et usage

 

L'astate n'existe pas dans la nature. Il est semblable à l'iode. On l'obtient en bombardant du bismuth par des particules alpha. Étant donnée la demi-vie courte de ses isotopes, il n'y a pratiquement pas de composés de l'astate ayant des applications commerciales.

 

 

 

 

Accuil