Diviseur fréquence 5

Ce diviseur de fréquence numérique présente la particularité de passer par le domaine analogique. Il a été élaborée suite à une idée soumise par Fred, qui souhaitait diviser un signal périodique de fréquence variable par un facteur de division non entier mais décimal (de précisément 5,238 ou 10,476). Le schéma proposé permet une division par un facteur de l'ordre de 5, qui peut être finement ajusté pour répondre au besoin initial. Moyennant des ajustements mineurs, le taux de division peut être modifié et prendre une valeur comprise entre 1 et 20 environ.

Avertissements

Le circuit en question n'est sans doute pas parfait et sa linéarité et temps de réaction sont peut-être perfectionnables. Encore une fois il s'agit d'un montage type qui invite à la réflexion et non d'un produit issu d'un labo high-tech. Ceci dit il a tout de même été "adapté" pour réagir le plus correctement possible à des signaux d'entrée dont la fréquence est comprise entre 10 Hz et 1 kHz. Style mesure tachimétrique pour Twingo...

Schéma

Le schéma du diviseur se présente ainsi et pas autrement, c'est lié à votre navigateur.

diviseur_frequence_005

Principe général

Le principe consiste à convertir une fréquence donnée en une autre selon une "pente" différente de 1, en passant successivement dans deux étages de conversion. Le premier étage effectue une conversion fréquence / tension et le second étage effectue à l'inverse une conversion tension / fréquence. Les deux étages font appel à un circuit intégré de type LM331 qui est spécialement conçu pour ce genre de travail.

Conversion fréquence / tension

Assurée par le premier circuit intégré U1 / LM331, la pente de conversion est de 1 V / 50 Hz. Ce qui signifie que la sortie en tension de ce premier circuit, mesurable au point TP1, est de 1 V si la fréquence d'entrée est de 50 Hz, de 3 V si la fréquence d'entrée est de 150 Hz ou encore de 8 V si la fréquence d'entrée est de 400 Hz. La valeur de la pente est déterminée par la valeur donnée aux composants RT1 et CT1, avec ajustage fin assuré par le potentiomètre ajustable RV1. La valeur du condensateur C2 détermine le taux de fluctuation pour les fréquences d'entrée de faible valeur et en même temps conditionne le temps de réaction aux variations rapides de fréquence. Si sa valeur est faible le temps de réaction est plus grand mais la stabilité de la tension au point TP1 (et donc celle de la fréquence de sortie) est un peu moins bonne. Une valeur comprise entre 1 uF et 10 uF semble être un bon compromis pour la plage de fréquence considérée.

 

 

 

 

Accuil