Mélangeur audio passif 4 (Stéréo > Mono)

Le présent article décrit comment raccorder ensemble deux sorties BF pour n'en avoir au final qu'une seule. Pour transformer une sortie stéréo en sortie mono, par exemple. Ou encore pour raccorder la sortie de deux équipements différents sur une seule entrée mono d'une console de mixage.

Raccorder deux sorties directement entre elles ?

C'est la première idée qui vient à l'esprit. Et c'est la plus simple puisque ne demandant l'ajout d'aucun composant additionnel. 

Mixage passif 004a

Mais malheureusement, très peu de sorties BF supportent sans broncher ce type de connexion, qui peut occasionner une forte baisse de qualité sonore (augmentation importante de la distorsion), voire dans le pire des cas à la destruction pure et simple de l'un ou des deux étages de sortie BF (destruction immédiate ou après quelques heures d'utilisation). Cela est tout simplement lié au fait qu'une sortie BF est assimilable à un générateur (de tension et/ou de courant), et qu'il est interdit de raccorder la sortie d'un générateur avec la sortie d'un autre générateur (un générateur n'est pas fait pour recevoir de l'énergie). Dans la pratique, une sortie BF est un générateur suivi d'une résistance série, cette résistance série correspondant grosso-modo à l'impédance de sortie de l'appareil, et dépendant de sa conception électronique. Cette résistance peut être "interne" (résistance interne de sortie d'un amplificateur opérationnel par exemple), ou "externe" et avoir été ajoutée par le concepteur (pour protection contre les court-circuits en sortie par exemple). Plus la valeur de cette résistance série est importante, et plus le risque de détérioration du son ou des composants électroniques est faible (mais moins la sortie est capable de supporter des câbles de grande longueur). Et la valeur de cette résistance (impédance de sortie) varie selon les équipements. Dans le domaine professionnel, elle est de l'ordre de quelques dizaines d'ohms à une ou deux centaines d'ohms, et dans le domaine "grand public" elle est plutôt de l'ordre de quelques centaines d'ohms et peut même dépasser le Kohm. La solution du raccord direct n'est donc absolument pas recommandée ! 

Utilisation de résistances de sommation

La solution consiste à ajouter des résistances pour effectuer correctement la sommation des deux sorties. Parallèlement aux informations données précédemment, il faut savoir qu'une sortie BF doit être raccordée à une entrée dont l'impédance doit être au moins dix fois supérieure à l'impédance de source (voir page Impédance pour plus de détails). En théorie, il faudrait donc que chaque sortie voit une résistance de charge répondant à cet impératif. Par exemple, si vous voulez raccorder deux sorties dont l'impédance est de 300 ohms, vous devriez avoir recours à deux résistances de 1,5 Kohms au minimum (2 x 1,5 Kohms = 3 Kohms, soit 10 fois plus que 300 ohms). Dans le schéma qui suit, deux résistances sont utilisées pour effectuer la sommation de deux sorties. 

Mixage passif 004b

La valeur de 1 Kohms donnée ici est arbitraire et conviendra pour des sorties dont l'impédance ne dépasse pas 200 ohms. En pratique, vous pourrez utiliser toute valeur comprise entre 330 ohms et 10 Kohms. N'hésitez surtout pas à expérimenter !

Ajout de condensateurs de liaison

L'ajout de condensateurs de liaison peut s'avérer nécessaire si les sorties à mélanger ne disposent pas de tels condensateurs et si elles délivrent une tension continue non négligeable (composante continue sur laquelle vient se superposer le signal audio utile). Pour une sortie ligne, on peut considérer quelques dizaines de millivolts comme une limite supérieure admissible.

Mixage 004c

Pour savoir si les sorties disposent d'un condensateur de liaison, il suffit d'y connecter une résistance de 10 Kohms (entre point chaud et masse), et de mesurer avec un voltmètre la tension continue sur cette résistance (attention ! aucun signal audio ne doit sortir durant cette mesure). Y a-t-il un risque s'il n'y a pas de condensateur de liaison ? Si vous avez mis des résistances comme indiqué ci-avant, il n'y a pas de risque de destruction, mais il y aura un risque de dégradation sonore, le degré de dégradation pouvant être faible ou important, et dépendant de la conception électronique adoptée par le constructeur. En résumé, vous pouvez essayer sans condensateur, et agir (en ajouter ou laisser sans) en fonction des résultats auditifs observés.

Boitier de sommation avec repiquage stéréo

Rien ne vous empêche de fabriquer une petite boite dotée d'une entrée stéréo et d'une sortie stéréo en plus de la sortie mono, comme le montre le montage suivant.

melangeur_audio_passif_004d

Avec ce type d'ustensile on dispose d'une sortie stéréo qui est la réplique exacte de l'entrée stéréo, et d'une sortie mono qui est le résultat de la sommation des deux voies d'entrée gauche et droite. La sortie mono OutM présente un niveau ajustable grâce au potentiomètre (de type log) RV1. Au niveau max (curseur potentiomètre RV1 côté résistances de sommation) on a une perte globale voisine de 6 dB. Une méthode pour réduire cette baisse légère de niveau pourrait consister à abaisser un peu la valeur des résistances R1 et R2, mais cela aurait pour conséquence d'augmenter la diaphonie entre voies gauche et droite. On peut aussi augmenter un peu la valeur du potentiomètre RV1, mais il n'est pas conseillé d'aller trop haut (performances au niveau du bruit de fond, à moins d'utiliser un potentiomètre de bonne qualité et non un basique piste carbone).

 

 

 

Accuil