Orgue 1

Basé sur l'utilisation d'un transistor unijonction (UJT), ce mini orgue de type monodique (une seule note peut être jouée à la fois) est très simple à réaliser. Tel qu'il est présenté, il permet de jouer huit notes de musiques, de Do à Do sans les notes altérées (ni dièse, ni bémol), notes qui peuvent néanmoins être ajouté par simple ajout de quelques composants. Un montage similaire est présenté à la page Orgue 2, basé sur un NE555 à la place du transistor UJT.

Le schéma

Le circuit est basé sur un oscillateur à base d'UJT, moins réputé que le bipolaire 2N2222 mais tout de même disponible chez les revendeurs de composants électroniques.

orgue_001

Fonctionnement général

Si on fait abstraction des boutons poussoirs SW1 à SW8 et des potentiomètres ajustables RV1 à RV8, on a affaire à un simple oscillateur à relaxation dont le coeur est le transistor UJT Q1, et dont la fréquence d'oscillation dépend de la valeur des composants C1, R1 et R2. 

Ajout de notes

Rien de plus simple, il suffit d'ajouter un bouton poussoir avec son potentiomètre ajustable en série pour chaque note désirée. 

Stabilité en fréquence

La stabilité de la hauteur des notes dépend surtout de la température ambiante. Cette stabilité est relativement bonne si la température dans la pièce où vous jouez de cet instrument ne possède pas une température qui varie dans de grandes proportions, ce qui pourrait se passer une fois votre assurance de jeu acquise,

Alimentation

Une simple pile 9 V convient. Mais je vous conseille toutefois vivement l'emploi d'une alimentation secteur stabilisée, car la fréquence (et donc la hauteur des notes jouées) dépend quelque peu de la tension de la pile, qui peut baisser progressivement au fil de sa décharge. Si vous tenez absolument à conserver cet orgue autonome, vous pouvez le faire fonctionner sous une tension plus faible, par exemple 5 V, via un régulateur de tension à faible tension de déchet.

 

 

 

Accuil