Détecteur de secousses 1

Le présent article montre comment réaliser des détecteurs (capteurs) de secousse pouvant être utilisés pour des alarmes antivol. Deux solutions sont proposées :

- schéma 001a : version à spirale
- schéma 001b : version à ressort

Dans les deux cas, on dispose d'un contact "sec" qui se ferme lors d'une secousse ou vibration forte.

Avertissement

Les capteurs dont il est question ici doivent être associés à une électronique adéquate pour en tirer pleinement profit. Il faut au minimum les faire suivre par un temporisateur ou monostable qui produira un signal d'alarme d'une durée maîtrisée même si la détection de secousse est très brève. Il faut bien voir ces capteurs comme de simple interrupteurs sensibles aux vibrations et secousses, et non comme une solution prête à l'emploi.

Schéma 001a

Ce premier "schéma" montre la façon de réaliser mécaniquement un capteur basé sur une spirale faite d'un fil de fer ou de cuivre fixé à une seule extrémité.

detecteur_secousses_001a

Le principe de fonctionnement est fort simple. Une spirale faite d'un fil semi-rigide est fixé à son extrémité centrale (point A sur le dessin), l'autre bout (point A') restant en l'air. Quand le fil spiralé subit un choc ou une secousse, l'extrémité A' bouge, et ce d'autant plus que le fil est fin (il ne doit cependant pas être trop fin pour conserver un effet "ressort" suffisant même après mouvement). Si à côté de cette extrémité mobile A' on place deux plots de contact conducteurs B et B', les deux parties vont entrer en contact s'il y a mouvement de la spirale. La sensibilité de détection est donc liée d'une part à l'élasticité de la spirale et à la distance qui sépare les plots B et B' du bout mobile A'.

Schéma 001b

Ce second schéma montre comment mettre en oeuvre un ressort souple monté à l'étroit dans un petit tube métallique.

detecteur_secousses_001b

Le principe de fonctionnement est identique à celui de la spirale. Le ressort souple est fixé à une seule de ses extrémités, ce qui le rend sensible aux mouvements. Quand l'ensemble est déplacé, le ressort bouge à l'intérieur de son petit tube métallique et en touche le bord intérieur. Ainsi s'établit le contact électrique entre le point A (ressort) et le point B (tube métallique). La sensibilité de détection est liée d'une part à l'élasticité du ressort et à la distance qui le sépare de la paroi intérieure du tube.

Réalisation pratique

Je vous fais entièrement confiance, vous allez trouver une méthode fiable pour mettre en pratique les dessins montrés ci-avant. Le plus difficile est de trouver le fil qui va bien, assez rigide, assez souple et assez élastique à la fois. Tiens, si vous utilisiez un ressort miniature pour le détecteur 001b...

detecteur_secousses_001b_proto_001a detecteur_secousses_001b_proto_001b detecteur_secousses_001b_proto_001c

Vous n'êtes pas obligé de monter le ressort pile au milieu du cylindre, il peut tout à fait être "désaxé" et être plus proche d'un côté que de l'autre. L'important est que les deux éléments ne se touchent pas au repos, quelque soit l'orientation (verticale ou horizontale) qu'on leur donne. Et si vraiment vous ne vous vous sentez pas l'âme d'un bricoleur, rien ne vous interdit d'aller chez votre détaillant de composants électronique, qui aura peut-être en stock des détecteurs d'inclinaison sans mercure...

 

 

 

 

Accuil








 

 

Recherche personnalisée